ARGENTINE

La terre d'Argentine des origines était peuplée, avant l'arrivée des conquistadors espagnols par des tribus indiennes, dont certaines faisaient partie de l'Empire inca.
L'invasion des espagnols sur ces nouvelles terres entamée dès le XVI
esiècle, allait durer plusieurs siècles et les terres les plus reculées ne furent soumises au pouvoir central qu'à la fin du XIXesiècle, après l'indépendance.(1816) et quelques guerres civiles

 

L'époque coloniale

En février 1516 ,le navigateur et conquistador espagnol Juan Díaz de Solís, alors à la recherche d'un passage pour les Indes orientales par le sud-ouest, débarqua, le premier, à l’embouchure du río Paraná-Iguazú, qui sera rebaptisé 20 ans plus tard Río de la Plata,(« fleuve d’argent » en français) entre l'actuelle Argentine et l'Uruguay.

Il ne repartira pas,il sera tué par les indiens sur l' île Martín García

10 ans plus tard,en 1526,un explorateur anglais, d'origine italienne, mais avec un nom français ,Sébastien Cabot, explora l'estuaire à la recherche de nourriture, en remontant le fleuve jusqu'à la ville qui allait s'appeler Rosario

par la suite, le fleuve fut baptisé Paraná

Ils construisirent un fort puis atteignirent la région qui correspond aujourd'hui au Paraguay. Cabot, qui demeura sur ce territoire pendant environ quatre ans, obtint des indigènes d'importantes quantités d'argent (en espagnol, la plata), nom qui devint bientôt celui du fleuve et de la région qu'il arrose : Rio de la Plata

Cependant, la véritable colonisation ne commença qu'en février 1536, avec l'arrivée d'un gouverneur militaire espagnol pour l'ensemble de la région, Pedro de Mendoza.

La même année fut fondée la ville de Buenos Aires.

Les Espagnols, déjà établis au Paraguay et au Pérou, commencèrent à peupler le territoire situé entre le fleuve Paraná et la rivière Paraguay.
Pendant ce temps, l'élevage de bétail, une pratique venue d'Espagne, se répandit et gagna la Pampa, créant des conditions favorables à l'établissement d'une éco
nomie agricole stable.

En 1620, la région de La Plata fut rattachée à la vice-royauté du Pérou. Buenos Aires, centre d'un commerce de contrebande florissant, se développa à un rythme soutenu et au milieu du XVIIIesiècle, sa population comptait près de 20000habitants. En 1776, le territoire occupé par l'Argentine, la Bolivie, le Paraguay et l'Uruguay fut séparé du Pérou afin de constituer la vice-royauté du Río de La Plata, dont Buenos Aires devint la capitale.

L'indépendance de l'Argentine

En 1806 Les anglais envahissent Buenos-Aires avec 1600 soldats sous les ordres du général Beresford pour consolider leur impérialisme commerciale à travers le monde.

La 1ere chose que firent les Britanniques fut de proclamer la liberté de commerce.....et surtout d’envoyer à Londres le trésor de Buenos-Aires
( plus de 1million de pesos en or à Londres)

En janvier 1807. Avec 20 bateaux et 12.000 soldats, les généraux anglais Withelocke, Crawford et Gower revinrent à la charge, prirent Montevideo et installent des commerçants britanniques

En juin, les anglais attaquèrent Buenos- Aires pour la seconde fois,en utilisant les grands moyens : 8.000 soldats vétérans avancèrent dans les rues de la ville, mais la population resista en combattant maison par maison. (ils venaient d'inventer la guerrilla urbaine) L’attaque décisive du 3 juillet échoua devant la résistance de la population organisée par un français : le géréral Liniers

Les anglais venaient de subir une très grave défaite militaire,laissant 3000 morts et blessés..et leur rêve de grandeur impérialisme en Argentine et en Amérique du Sud

Par la suite, plusieurs victoires éclatantes furent remportées face aux armées d'invasion royalistes, notamment en 1812 et en 1813. Les régions libérées de la vice-royauté furent subdivisées en 14 provinces, en 1813 le 3 février 1813,à San Lorenzo,qui se situe sur la rive droite du Paraná, à 147 km au sud de la capitale provinciale Santa Fe, et à 23 km au nord de Rosario, des grenadiers à cheval sous les ordres du colonel José de San Martín des indépendantistes déroutèrent les troupes royalistes loyales à la couronne d'Espagne.

La ville est importante dans l'histoire de l'Argentine

Le couvent San Carlos Borromeo du XVIIIe siècle est aujourd'hui un musée dédié à cette bataille, la première de la Guerre d'Indépendance argentine.

Après plusieurs années de combats, les troupes espagnoles furent définitivement battues par Belgrano et José de San Martín.

Sous l'impulsion de José de San Martin, l'Argentine se déclare indépendante de l'Espagne le 9 juillet 1816.

Le nouvel État, libéré du joug espagnol, allait pourtant plonger dans une nouvelle lutte, fratricide,cette fois, entre fédéralistes et partisans de l'unité nationale.

En 1819 la constitution est notifiée

 

ARGENTINE